Avec un sens critique aiguisé et toujours un peu de poésie, Faten Rouissi développe une réflexion engagée autour de l’exercice du pouvoir, de la vie citoyenne, des excès médiatiques et de ce qui transforme notre société contemporaine.

Faten Rouissi est née en 1967 à Tunis. Son travail, protéiforme fait appel à différents médiums, notamment la peinture, la sculpture mais aussi l’installation, la vidéo, la performance ou le happening. Faten change de médiums au gré de sa sensibilité et de son ressenti immédiat. Très sensible à son entourage, elle développe chaque jour une nouvelle fragilité, qu’elle extériorise dans une variétés d’œuvres. Son travail peut passer des petits formats aux grandes œuvres, voire même monumentales avec aisance et détermination.

A partir de 2011Faten Rouissi a réalisé diverses actions artistiques dans l’espace public dans diverses régions en Tunisie.

En 2013, le Musée Badisches Landes Museum de Karlsruhe en Allemagne a fait acquisition de son installation « La Grande Lessive », évoquant avec ironie la nécessité des changements politiques radicaux dans son pays.

En 2014Faten Rouissi a reçu le Prix de la Ville de Dakar au Sénégal pour son œuvre « Le Fantôme de la liberté », dans le cadre de la 11ème Biennale de l’Art Africain Contemporain DAK’ART.

En 2019, elle a ouvert son espace d’art ArtStudio Faten Rouissi à Carthage où une rétrospective permanente de l’ensemble de son travail est accessible aux visiteurs.

Depuis 2000Faten Rouissi est enseignante d’art contemporain, Maître assistante à l’ENAU-Ecole Nationale d’Architecture et d’Urbanisme.

With a sharp critical sense coupled with some poetry, Faten Rouissi develops a politically engaged reflection on the exercise of power, citizen’s life, media excesses, and on what transforms our contemporary society.

Faten Rouissi was born in 1967 in Tunis. She works and lives in Tunis. Her polymorphic work uses various mediums, among which painting and sculpture, but also installation, video, performance or happening. Faten changes mediums according to her sensitivity and immediate feeling. Very sensitive to her surroundings, she develops each day a new fragility, which she exteriorizes in a variety of works. Her work can go from small formats to large works, even monumental, with ease and determination.

From 2011, Faten Rouissi has realized several citizen actions in public space in various regions of Tunisia.

In 2013, the Badisches Landes Museum in Karlsruhe, Germany, acquired her installation « La Grande Lessive », (The big wash) ironically evoking the need for radical political changes in her country.

In 2014, Faten Rouissi received the City of Dakar Prize for her work « Le Fantôme de la Liberté” (The Phantom of Liberty) presented at the 11th Biennale of Contemporary African Art DAK’ART (Senegal).

In 2019, she opened ArtSudio Faten Rouissi, a private art space at Cartago, where a permanent retrospective of all of her work is accessible to Visitors.
Since 2000, Faten teaches Contemporary arts at the Institute of Art, Architecture and Urbanism of Tunis (ENAU).

signature-faten2-1-1024x576